Appelez-nous gratuitement au 0800/96 900

Moustiques

Moustiques: information et lutte

Les moustiques se distinguent des mouches par leur corps plus élancé et leurs antennes plus longues, fines ou en forme de plumeau qui leur permettent de reconnaître les odeurs et les sons. Leur tête est pourvue d’une trompe visible, mais la plupart des espèces ne s’en servent pas pour nous tourmenter: seules les femelles nous piquent pour aspirer notre sang lorsqu’elles ont besoin de nourriture pour leurs œufs. En effet, notre sang contient les protéines nécessaires au développement de leurs œufs.

Une énorme infestation de moustiques dans vos environs? Contactez Anticimex!

Développement des moustiques

Les moustiques pondent souvent leurs œufs dans les eaux stagnantes, les matières organiques en décomposition, ou entre les racines du gazon. Chaque œuf donne naissance à une larve. Les larves qui se développent dans l’eau constituent un maillon important sous l’eau, elles peuvent vivre dans de mauvaises conditions et filtrent les algues et petits animaux unicellulaires ou les matières organiques mortes présents dans l’eau. Les larves de moustiques sont un régal pour les poissons, insectes, amphibiens, etc. Au terme de son développement, la larve devient un nématocère. Un nématocère adulte ne vit généralement que quelques jours ou semaines.

Les moustiques adultes se nourrissent surtout de sucs végétaux tels que le nectar, mais les moustiques se nourrissent aussi de sang.

Moustiques fréquents en Belgique

Il existe plusieurs espèces fréquentes de moustiques qui nous dérangent ou nous font peur régulièrement, ainsi que quelques espèces apparues chez nous récemment qui ne constituent pas encore un danger mais demandent une certaine vigilance.

Il existe 2 espèces de nématocères très fréquents en Belgique : le moustique commun et la tipule

Culicidae (moustiques)

Les Culicidae sont ces moustiques irritants qui nous importunent la nuit pour se nourrir de notre sang. Les moustiques femelles aspirent notre sang par leurs pièces buccales lorsqu’elles ont besoin de nourriture pour leurs œufs. En effet, notre sang contient les protéines nécessaires au développement de leurs œufs. Les mâles se nourrissent de nectar et autres sucs végétaux. 

La manière la plus facile de distinguer le moustique des autres espèces de nématocères est la présence d’une longue trompe, qui fait environ la moitié de son corps. Il s’agit en fait des mandibules et des lèvres qui ont évolué pour devenir un « organe piqueur ».

Dans les pays tropicaux vivent de nombreuses espèces différentes de moustiques, qui transmettent des maladies infectieuses comme la malaria, la dengue, la fièvre jaune, etc. Ces maladies peuvent également être transmises aux animaux, par ex. la maladie de la langue bleue chez les ovins.

Les moustiques femelles nous trouvent facilement dans le noir grâce à notre odeur corporelle, à la chaleur que dégage notre corps et au CO² que nous expirons. Le moustique pique et injecte de la salive pour empêcher le sang de coaguler avant de l’aspirer. Les démangeaisons et boutons sont causés par la réaction de notre corps à cette salive.

Tipules et larves

Les tipules sont relativement grandes par rapport à leurs congénères. Elles ont des pattes fines très longues, un corps fin et de grandes ailes. Leur aspect est toutefois suffisamment discret pour ne pas attirer l’attention des ennemis. Ce sont des insectes inoffensifs, mais leurs larves, qui grandissent entre les racines du gazon, peuvent occasionner des dégâts dans votre jardin (potager), avec l’apparition d’endroits dégarnis.

Les tipules sont surtout actives le soir et la nuit. Elles passent la majeure partie de la journée sur les plantes, mais ne mangent pas grand-chose si ce n’est un peu de nectar, car leurs mandibules sont réduites. Elles séjournent sur les plantes, à la recherche de partenaires potentiels pour s’accoupler, car une tipule adulte ne vit que quelques jours. Lorsqu’elles sont attaquées par un ennemi, elles peuvent se débarrasser de leurs pattes particulièrement longues (autotomie). Celles-ci ne repoussent jamais.

Les larves sont présentes au printemps comme à l'automne. Elles se cachent sous terre en journée, et sortent la nuit pour se nourrir des parties vertes des plantes. Ce qui entraîne la mort des jeunes plants. Ces insectes volants ne sont donc pas du tout appréciés des horticulteurs.

Pourquoi les moustiques produisent-ils un bourdonnement?

Les moustiques produisent un bourdonnement bien perceptible et très ennuyeux. Ce bruit est lié en partie à la reproduction des moustiques. Les moustiques sont surtout actifs le soir et la nuit, ce qui fait qu’ils peuvent difficilement se voir. Ils utilisent donc ce son pour se retrouver dans l’obscurité.

Seules les femelles font ce bruit afin d’attirer les partenaires potentiels : le bourdonnement est perçu par les antennes du mâle. Chaque espèce a un bourdonnement spécifique, afin d’éviter l’accouplement avec une espèce différente. Le son est produit par le mouvement rapide vers le haut et vers le bas des ailes, qui sont constituées de manière à produire un bruit relativement fort pour un si petit insecte.

 

Nous utilisons JavaScript et des cookies pour améliorer votre navigation.