Appelez-nous: 058 387 75 50

Dermeste du larde (Dermestes lardarius)

Dermeste du larde

Habitat: dans les appartements, exploitations de traitement de la viande, boyauderies et pel-leteries. Dans la nature, sur les charognes, dans les nids d’oiseaux et de guêpes et dans les ruches.

Anticimex vous aide à lutter contre le dermeste du lard.

Nourriture

Produits d’origine animale de tou­tes sortes, comme matières grasses, boyaux, poissons et charcuterie séchés et fumés, farine d’os, de viande et de poisson, plumes, fourru­res, lait en poudre, fromage.

Une évolution sur des produits d’origine végé­tale n’a normalement lieu que si de la nourriture animale est également disponible (couverture des besoins en stérol). Les animaux peuvent également se procurer les substances essentiel­les en pratiquant le cannibalisme.

Dommages

Dommages causés par le grigno­tage, tels que trous sur les textiles, chute des poils des fourrures, grignotage des produits alimentaires, envahissement des volailles, destruction de rassemblements d’insectes. En cas d’installation des „berceaux“, destruction superficielle des matériaux les plus divers comme le cuir, les textiles, le bois, le liège, le papier, le plomb.

Souillure de par les peaux de larves et les ex­créments. 

Aspect

oeuf: blanc brillant, oblong, 2 x 0,6 mm.

Larve: larve d’oeuf 2 à 3 mm, larve adulte jusqu’à 13 mm. Ventre clair, dos brunâ­tre. Sur l’avant-dernier segment, deux ai­guillons courbés, pointant vers l’arrière et vers le bas. Nombreux poils, de longueur inégale, hérissés.

Chrysalide: peau molle, de couleur ivoire, 7 à 10 mm de long, avec des poils courts et fins.

Imago : 8 mm, marron foncé, bande de poils jaunâtres, limite dentelée, sur la moitié anté­rieure des élytres, moitié postérieure garnie de poils noirs, ventre gris foncé.

Evolution

L’évolution totale dure environ 1 mois à 25°C, presque 5 mois à 15°C. La durée dépend également de la nourriture.

Le nombre de stades de larves est variable : le plus souvent, 4 à 5 pour les mâles, et 5 à 6 pour les femelles. La durée de vie est de plu­sieurs mois dans un biotope normal.

Biologie et comportement

Après la hiémation (la plupart du temps dans le cocon), les imagos commencent à se nourrir au printemps. Les femelles pondent ensuite 100 à 200 oeufs iso­lément ou en petits tas dans ou sur le substrat nutritif. Même avec des températures cons­tamment élevées, l’éclosion commence assez longtemps après la ponte. Les larves ont en général un mode de vie grégaire dans et sur le substrat. La nymphose a lieu hors de la nourri­ture dans un matériau fixe, où s’incrustent les larves. La chrysalide reste dans la dernière peau de larve éclatée sur le dos.

Les adultes disposent de bonnes capacités de vol.

Ecologie

Température: les larves et les imagos hivernent et c’est pourquoi elles peuvent sup­porter des températures négatives pendant une assez longue période. La température maxi­male pour la ponte et l’évolution est de 30°C, cependant la température optimale est infé­rieure. La limite inférieure de l’évolution est d’environ 15°C. A cette température, les ima­gos se développent encore normalement, mais les femelles ne pondent plus d’oeufs.

Humidité: D. lardarius est viable dans une très large gamme d’humidité de l’air (de 30 à 90%). Cependant, davantage d’oeufs sont produits à proximité de l’eau.

Lumière: le dermeste du lard a une activité nocturne.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation.